• Facebook
  • twitter
  • Youtube
Site
Site
Site
DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

Présentation

Les nouvelles aventures drôlissimes de Don Quichotte servies par une distribution éblouissante emmenée par Hervé Niquet et les facétieux Shirley et Dino.


Don Quichotte chez la Duchesse : le héros de Cervantès fréquenterait donc les salons ? Non, cette nouvelle aventure de Don Quichotte est le sujet d’un irrésistible opéra-ballet comique dû à Joseph Bodin de Boismortier, compositeur qu’Hervé Niquet, chef du Concert Spirituel, considère comme « l’un des plus grands génies du XVIIIe siècle », en toute simplicité. Un contemporain de Rameau que le chef d’orchestre n’hésite pas à rapprocher d’un Poulenc ou d’un Michel Legrand !

L’action ? Imaginée par le librettiste Favart, elle est pure fantaisie : éperdument amoureux de sa Dulcinée, Don Quichotte doit la délivrer des griffes du terrible Montésinos. Encouragés par Merlin, le valeureux chevalier et Sancho Pança partent à l’aventure, sont transformés respectivement en ours et en singe, avant de croiser la reine du Japon. Mais tout cela ne serait-il qu’une farce ?

Écrit pour le carnaval de 1743, Don Quichotte chez la Duchesse est en soi un moment de bonheur avec, dans l’action et les mélodies, une folie dévastatrice qui convient à l’humeur d’Hervé Niquet mais aussi à ses deux complices, Corinne et Gilles Benizio, alias Shirley et Dino, qui mettent en scène le spectacle, jouent eux-mêmes plusieurs rôles (le Duc, le Japonais, la diva espagnole) et n’ont pas hésité à réinventer les scènes qui étaient perdues.

Une merveille de poésie et de loufoquerie.


BON PLAN ÉTUDIANTS 3 €

DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

Théatre Impérial

Durée : 1h50

Tarif A

14 octobre 2016 à 20h30

16 octobre 2016 à 15h

Opéra

Photos

DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE

Vidéos

Extrait Don Quichotte chez la Duchesse

Distribution

Version de tournée Opéra-ballet comique en trois actes de Joseph Bodin de Boismortier

Livret de Charles-Simon Favart, d’après L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche de Miguel de Cervantes

Créé à l’Académie royale de musique et de danse de Paris le 12 février 1743

 

Direction Hervé Niquet

Mise en scène Corinne Benizio, Gilles Benizio, dit Shirley et Dino

Chorégraphie Philippe Lafeuille

Décors Daniel Bevan

Costumes Anaïs Heureux, Charlotte Winter

Lumières Jacques Rouveyrollis

Chef de chant Elisabeth Geiger

Assistante à la mise en scène Pauline Jolly

Assistante aux lumières Jessica Duclos

 

Avec les solistes

Don Quichotte, Mathias Vidal

La Duchesse, Altisidore, la Reine du Japon, Chantal Santon-Jeffery

Sancho Pança, Marc Labonnette

Merlin, Virgile Anvely

La Paysanne, Marie-Pierre Wattiez

Première Amante, Agathe Boudet

Deuxième Amante, Charles Barbier

 

Avec les comédiens

La Diva Espagnole, Corinne Benizio

Le Duc, Gilles Benizio

 

Le Concert Spirituel, Choeur et Orchestre / Compagnie La Feuille d’Automne

 

Coproduction Le Concert Spirituel, choeur et orchestre, Théâtre Impérial de Compiègne, Centre de musique baroque de Versailles

Production de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole et Opéra royal / Château de Versailles Spectacles

 

 

 

En savoir plus

Si la distribution est excellente, l’interprétation du Concert Spirituel, impeccable, nous offre de somptueux
moments, l’intérêt du spectacle tient surtout par la folie de ses deux metteurs en scène, qui usent et
abusent de toutes les recettes possibles pour que le public en profite.

Le Figaro


Une soirée extraordinaire. (…) Le spectacle est bondissant, léger, les plaisanteries vont droit au but, le
public rit de bon coeur : Shirley et Dino ont un art consommé du détournement. Chorégraphies et costumes
sont un régal pour l’oeil, l’attention portée au chant est constante ; les tempi sont rapides, la musique
vit (…). Les bois sont remarquables, aériens, bavards, colorés, et le continuo séduit. Les danses sont
nombreuses et variées à souhait. La qualité de la musique est rare - nombre de passages auraient pu être
signés Lully, Rameau, voire Gluck (celui des opéras-comiques) : il y a matière à satisfaire les plus exigeants
baroqueux. (…). On sort heureux (…).

Forum Opéra