Afficher le menu des théâtres de Compiègne rechercher sur le site des théâtres de Compiègne

Théâtre Impérial

Ce joyau architectural, dont la construction débuta en 1867 à la demande de Napoléon III afin de divertir la cour qui l’accompagnait pendant ses séjours à Compiègne, fut inauguré, après un long sommeil, en 1991. Exceptionnel par son volume, le Théâtre Impérial l’est également par ses qualités acoustiques. Le célèbre chef d’orchestre Carlo Maria Giulini considérait la salle « comme une des plus parfaites du monde, plus accomplie que celle du Musikverein de Vienne, pourtant la référence en la matière.»

 

CENTRE DE PRODUCTION LYRIQUE DES HAUTS-DE-FRANCE

Le projet du Théâtre Impérial, seule scène musicale et lyrique entre Paris et Lille, est fondé sur la volonté de favoriser notamment les axes suivants :
- une présence artistique permanente et renouvelée, une structure développant une politique d’accompagnement artistique,
- un soutien à la création par la production ou coproduction de spectacles musicaux et lyriques qui s’inscrivent dans le renouvellement
des formes,
- une ouverture artistique à la diversité des formes musicales et lyriques (récitals, musique de chambre, musique symphonique, musique vocale, théâtre lyrique…), avec une place toute particulière accordée à la voix et à la musique française, du Baroque à nos jours, ainsi qu’au théâtre musical et à des spectacles chorégraphiques et pluridisciplinaires intégrant la musique ou la voix lyrique,

UN ÉCRIN ACOUSTIQUE
UNIQUE AU MONDE POUR L’OPÉRA,
LES CONCERTS,
LA DANSE, LE THÉÂTRE MUSICAL

- un développement recherché de la diffusion ou de l’action culturelle décentralisée pour intensifier la relation du théâtre au territoire,
- une attention particulière au renouvellement des publics, et notamment envers les jeunes. Inscrit dans les réseaux de production et de diffusion nationale, le Théâtre Impérial est membre fondateur de la co[opéra]tive et membre associé de la Réunion des Opéras de France (R.O.F.).

Centre de production lyrique des Hauts-de-France, le Théâtre Impérial produit ou coproduit cette saison dix nouveaux projets : Les Vêpres de la Vierge Marie, Aimer à perdre la raison, Stéphane Degout et Pygmalion, La Sirène, Correspondance de Richard Strauss, Rinaldo, La Belle au bois dormant, L’Odyssée, Trouble in Tahiti / Manga-Café, Aedes chante Bernstein.